Le spécialiste du recrutement Robert Half donne ses recommandations pour ne pas faire d'impairs dans les premières minutes d'une rencontre avec un employeur potentiel.

 ent

 

 

 

(c) Sipa

 La rentrée est une période propice pour faire évoluer sa carrière. Seulement ses ambitions peuvent être réduites à néant en seulement quelques minutes d'entretien. D'autant que près d'un DRH sur deux (46%) fonde sa première impression sur un candidat dans les 5 premières minutes de leur rencontre, selon une étude exclusive réalisée en juin 2013 auprès de directeurs et responsables des Ressources Humaines, en charge du recrutement au sein de leur entreprise, pour Robert Half International.

 

Pour passer l'étape de ces premières minutes décisives et souvent stressantes, le spécialiste du recrutement conseille "d’apprendre à se présenter et à évoquer son expérience en 1 à 3 minutes". Pour cela, les candidats doivent s'entraîner tant sur le fond que dans la forme. Car la gestuelle a également son importance. "Le non-verbal doit être maîtrisé, assure Valérie Sablé, associate director chez Robert Half. L'attitude gestuelle doit être en corrélation avec ce dont on parle. Il faut des gestes d'ouverture: pas de bras croisés par exemple". La spécialiste encourage également à combler les lacunes de son CV en présentant les choses de façon positive.

 

Côté dress-code, Valérie Sablé prône la sobriété: "une tenue soignée, nette, dans laquelle on se sent à l'aide et adaptée à la typologie du poste convoité".

 

L'associate director donne également ses recommandations en termes de prise de parole, de façon d'aborder des sujets plus personnels, de conclure l'entretien, etc. C'est à voir ici:


Entretien d'embauche : convaincre en 5 minutes par Challenges

Outre l'entretien en lui-même, d'autres éléments sont également à ne pas négliger. Selon le même sondage, 60% des DRH mettent entre 1 et 5 minutes pour analyser un CV. Il faut respecter des principes de base: un CV à jour, clair, concis (une page voire deux pour les candidats plus expérimentés) et personnalisé à chaque envoi. Le titre du poste doit y figurer, suivi d’un pavé synthétique des "Compétences" essentielles ; les différentes étapes de l’expérience professionnelle viennent ensuite et dans la mesure du possible de façon ante chronologique.

 

Faire également attention aux fautes d'orthographe, insiste le cabinet Robert Half. Vous l'ignorez sans doute, mais 52% des DRH écartent un CV au-delà de 2 à 3 trois fautes...

 

 

Chloé Dussapt